Archives mensuelles : juillet 2018

cinéco à meyrueis

par webmaster

“3 billboards, les panneaux de la vengeance”  Le 19 JUILLET 2018  à18h

Toutes les séances

États-Unis, 2018, 1h56
Un film de Martin McDonagh
Avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwel
Comédie dramatique accessible dès 12ans
2 Oscars, 4 Golden Globes, 1 prix – Venise
Version originale sous-titrée

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

McDonagh conjugue pour nous les plaisirs de la familiarité et de la surprise, de l’intelligence et de l’émotion, de l’humour et de la gravité, de la beauté plastique et de l’exigence du propos. Il rentre dans la cour des grands en signant une fresque mélodramatique qui interroge sur les notions de justice et de pardon dans une Amérique rongée par la haine et la violence, et ce sans jamais se montrer moralisateur. Voilà un film novateur, audacieux et c’est déjà un classique.

“Mon ket ”  le 19 JUILLET 2018 à  21H

Toutes les séances

Belgique, 2018, 1h29
De François Damiens
Avec François Damiens, Matteo Salamone, Tatiana Rojo
Comédie accessible dès 12 ans

Dany Versavel a un souci avec son fils : à 15 ans, Sullivan ne veut plus d’un père qui fait le king derrière les barreaux. Pour Dany, son « ket », c’est sa vie, hors de question de le laisser filer. Il décide donc de s’évader de prison prématurément ! Entre cavales, magouilles et petits bonheurs, il a tant de choses à lui enseigner. Un apprentissage à son image. Au pied de biche, sans pudeur ni retenue. Mais là où l’on pouvait craindre le pire, se cache peut être le meilleur…

Si on n’échappe pas à des redondances dans l’installation de ce personnage délibérément caricatural, ne boudons pas notre plaisir : nous sommes en permanence ballottés entre le rire énorme et les épouvantables moments de gêne, car beaucoup de scènes sont tournées magistralement en caméras cachées. Si ça, c’est pas du cinéma !