CINECO demain jeudi

par webmaster

cineco

cineco

120 battements par minute   à 18H

France, 2017, 2h15
Un film de Robin Campillo 
Avec Arnaud Valois, Nahuel Pérez Biscayart, Adèle Haenel
Comédie dramatique Histoire Accessible dès 14 ans
Grand prix – Cannes 2017
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Au début des années 1990, le jeune Nathan assiste pour la première fois à une réunion de l’association Act Up Paris, qui fait de la prévention et lutte pour les droits des séropositifs…

120 battements par minute, c’est le rythme de la musique électro composée par Arnaud Rebotini sur laquelle le groupe danse en boîte. Tant que le corps ne lâche pas. Comment garder le sens de la fête et du combat quand on sait qu’on va mourir ? Comment continuer à vivre et à aimer quand on jette ses dernières forces dans la bataille ? Le cinéma n’a jamais aussi bien montré le sida sous tous ses aspects (intime, politique, médical). Quand Hollywood s’y est essayé, il n’a pas su éviter le mélo sirupeux (Philadelphia, The Normal Heart). Campillo filme une épidémie qui ronge les corps et les cœurs sans pathos. On parie que Pedro Almodovar n’a pu s’empêcher d’essuyer une larme.

Petit paysan   à  20H30

France, 2017, 1h30
Un film de Hubert Charuel 
Avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau, Bouli Lanner

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.

Hubert Charuel, l’amour vache. Ce fils d’éleveurs laitiers devenu réalisateur signe un premier long-métrage maîtrisé. Le film a raflé trois prix au Festival d’Angoulême et avait déjà été présenté à la Semaine de la critique au dernier Festival de Cannes. Un vrai « film de genre, un drame qui emprunte aux codes du thriller et du fantastique, joue sur le côté bucolique et les clichés avant de bifurquer vers des notes plus sombres et devenir presque naturaliste ». Poignant et étonnant !

Projections suivies d’une discussion avec les bénévoles de l’association Terre de liens :

Garanti sans virus. www.avast.com

affiche 16 nov 17.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *